Biographie du peintre Henri Hayden

Cet article est extrait du site “PARISWHATELSE”.
Né en Pologne en 1883, Henri Hayden commence tout d’abord des études d’ingénieur tout en fréquentant l’École des Beaux-Arts de Varsovie. Il abandonnera ses études pour se consacrer à sa vocation de peintre.
Venu à Paris en 1907, pour un séjour d’un an, il ne quittera plus la France. Il fréquente alors les milieux artistiques de la capitale, séjourne en Bretagne où se retrouvent des artistes disciples de Gauguin. Tout d’abord influencé par Gauguin et Cézanne, il s’oriente vers le Cubisme. Ses amis sont les peintres Juan Gris, Metzinger, Gino Severini, Pablo Picasso mais aussi Jean Cocteau et Erik Satie. Il participe aux Salons d’Automne et aux Indépendants.
A partir de 1922, pensant avoir épuisé les ressources offertes par le Cubisme, il s’adonne à l’étude de la nature, à la recherche de nouvelles formes.
FAY-LE-BAC 1968 (TATE)
Hayden a longtemps peint dans la vallée de l’Ourcq (Mareuil-sur-Ourcq). Henri Hayden et sa femme Josette, sur les conseils de leur ami Samuel Beckett, sont venus d’abord à l’hôtel d’Ussy-sur-Marne puis dans une location à Fay-le-Bac, et ensuite au Limon. Ils achèteront leur maison à Reuil-en-Brie en 1964. Samuel Beckett séjourna en premier dans une maison au centre d’Ussy, puis en 1953, fit bâtir sa « petite maison » sur le coteau de Molien, au lieu-dit la Mare Chaudron où Hayden posa souvent son chevalet, face à de vastes espaces silencieux.
C’est alors que son style s’affermit, allant à l’essentiel. Nulle anecdote, nulle histoire dans ses paysages, seulement l’affirmation de la terre labourée, moissonnée, la présence de la Marne, des arbres, d’une nature familière. De larges pans colorés animent la toile, le dessin se réduit à quelques courbes dans une grande intensité de couleurs. La renommée d’Henri Hayden ira grandissante, collections publiques et privées, françaises et étrangères se partagent ses œuvres et une exposition rétrospective lui est consacrée en 1968 au Musée National d’Art Moderne à Paris.
Il s’éteint en mai 1970.
Henri Hayden en toile…

https://www.youtube.com/watch?v=kZOEwTjKcPY

COUTABLON 1969 (TATE)

Un film de Francesca Ragusa

France | 2011 | 52 minutes | HDV
Le film relate la vie tumultueuse de Josette Géraud Hayden, jeune épouse du peintre Henri Hayden, et proche de Samuel Beckett. Une brillante conversation filmée avant sa mort. Ses carnets intimes et sa peinture dessinent le portrait d’une femme moderne et affranchie qui a pourtant vécu tiraillée entre son indépendance, son travail de peintre et le dévouement amoureux, à l’ombre de deux grands artistes, hommes de sa vie. À leur disparition, Josette, personnage à bien des égards beckettien, dérive dans la dépression et l’alcoolisme avant d’atteindre une vieillesse digne et apaisée…..
Extrait du film cliquez ici